Tout sur l'immobilier à La Montagne et alentours
nombre de pièces à La Montagne
Vendre un bien

Comment connaître le nombre de pièces d’un logement à vendre ?

Compter les pièces d’un appartement ou d’une maison est un exercice bien plus compliqué qu’il n’y paraît. C’est pourtant une des questions à se poser avant de mettre en vente un logement. En effet, c’est une précision essentielle à faire figurer dans votre annonce immobilière. Pour transmettre une information fiable, voyons ensemble quelles sont les règles pour calculer le nombre de pièces à La Montagne.

Le nombre de pièces à La Montagne, une mention à ne pas négliger dans votre annonce de vente

Lors de la rédaction de votre annonce immobilière, vous transmettez des informations indispensables concernant votre logement : la surface habitable, la situation géographique, le prix de vente et également le nombre de pièces.

Pour comptabiliser le nombre de pièces à La Montagne d’un bien, deux classifications existent. : la fonction (F) et le type (T). À ces lettres, un chiffre est ajouté, par exemple F4 et T4. Quelle que soit la classification utilisée, il faut noter leur ressemblance.

Cette terminologie permet aux acheteurs de connaître immédiatement les pièces d’un logement, ce qui déterminera également s’il souhaite le visiter. S’il se déplace croyant voir un T4, il est conseillé que le logement se compose de 3 chambres, ce qui est conforme à cette typologie. Il est important que les données indiquées dans l’annonce correspondent à la réalité pour éviter d’éventuelles déconvenues.

Comment compter les pièces principales du logement ?

La règle pour définir le nombre de pièces à La Montagne d’un bien est simple. Seules les pièces principales sont prises en compte. Elles correspondent au séjour et aux chambres. Lorsqu’il est inscrit T3, cela signifie que le logement est doté d’un séjour et de deux chambres.

Les autres pièces, même si elles sont essentielles dans votre quotidien, ne sont pas décomptées. Ainsi, la cuisine, la salle de bain et les pièces de service (les toilettes, la buanderie, le cellier, le couloir…) ne sont pas comptabilisées.

Pour déterminer une pièce « à vivre »,  la surface est un critère important, elle doit mesurer au minimum 9 m². Si vous utilisez une pièce de 7 m² comme chambre, elle est trop petite pour être présentée ainsi. Il est préférable de la valoriser comme un espace bureau ou un dressing.

nombre de pièces à La Montagne

Que faire des pièces particulières ?

Quant aux espaces particuliers, rentrent-ils dans le décompte du nombre de pièces à La Montagne ? Il n’est pas évident de déterminer s’ils correspondent aux critères d’une pièce principale.

Parmi ceux pouvant être considérés comme principaux figurent les pièces aveugles et les pièces en enfilade. La première ne possède pas d’ouverture (des fenêtres). La seconde est par exemple composée de deux chambres concomitantes avec une seule porte. Ces particularités seront à stipuler dans l’annonce.

Pour la mezzanine, tout dépend de sa présentation. S’il s’agit d’un espace en hauteur pouvant à peine contenir un lit, elle ne répond pas aux critères d’une pièce principale. En revanche, si ses dimensions répondent aux normes, elle pourra être ajoutée.

La véranda et la loggia sont souvent présentées comme des pièces de vie supplémentaire. Cela est vrai si leur température est constante et qu’on peut y vivre, quelle que soit la saison.

Et pour les logements atypiques ?

Le calcul du nombre de pièces à La Montagne diffère selon le logement. Un studio est composé d’une seule pièce ouverte sur la cuisine. Si celle-ci est séparée par une cloison, on parle alors de F1 ou de T1.

Parmi les biens atypiques, vous trouvez le duplex et le souplex. Malgré leur originalité, les règles de comptage sont identiques à n’importe quel appartement. Quant au loft, même si les espaces sont délimités, aucune cloison ne vient les séparer, par conséquent la nature du logement sera à préciser dans l’annonce.

0 Partages

Laisser un commentaire