Tout sur l'immobilier à La Montagne et alentours
location saisonnière à La Montagne
Louer un bien

Location saisonnière : 8 questions pour tout comprendre

Vous n’êtes pas sans savoir qu’il existe plusieurs types de location. Vous avez la possibilité de louer votre logement meublé ou non sur une longue durée. Dans une zone touristique, le bien peut aussi être loué à des personnes de passage. C’est ce qu’on appelle la location saisonnière qui présente plusieurs particularités. Pour les connaître, voici 8 questions à vous poser sur la location saisonnière à La Montagne.

1. Que signifie une location saisonnière à La Montagne ?

Une location saisonnière à La Montagne consiste à louer son logement pendant une durée limitée. Celle-ci peut être d’une nuit comme de plusieurs semaines. Le terme « saisonnière » est employé, car à l’origine ce type de location était proposé dans des lieux touristiques en haute saison selon la situation géographique (en été pour la mer, en hiver pour la montagne). Vous trouverez plus d’informations sur les différents types de location dans notre article de conseils.

2. Comment louer en saisonnier ?

La mise en place d’une location saisonnière à La Montagne ne suit pas exactement les mêmes règles qu’un bail classique. Deux cas de figure se distinguent :

  • Vous habitez le logement mis en location : la durée annuelle de location est inférieure à 4 mois. Si vous êtes vous-même locataire, vous devez avoir l’accord écrit de votre bailleur.
  • Vous avez investi dans l’achat d’un bien pour en faire une location saisonnière annuelle : vous devez en faire la déclaration en mairie, ainsi qu’à l’administration fiscale et à la copropriété.

De plus, comme pour une location classique, vous devez mettre à disposition les diagnostics immobiliers. Il est à noter pour le DPE, la durée de la location doit être supérieure à 4 mois.

3. Quand demander le paiement du séjour ?

Les tarifs d’une location saisonnière restent libres. En effet, vous fixez le montant à votre convenance. Toutefois, si vous êtes vous-mêmes locataire, vous ne pouvez pas demander une somme supérieure à celle de votre loyer. De même que le montant, le mode de paiement et le moment restent libres. Vous avez la possibilité de demander le règlement avant que les locataires prennent possession des lieux, ou au début de la location. Il est à noter que si vous utilisez les services d’une plateforme, vous recevez le versement le 1er jour.

4. Comment sont imposés les revenus locatifs ?

Lorsqu’il s’agit d’une location classique, vous déclarez des revenus fonciers. Il en est tout autre pour une location saisonnière à La Montagne. Cette activité est considérée comme commerciale donc vous précisez votre chiffre d’affaires dans les bénéfices industriels et commerciaux (BIC). Leur imposition est effectuée selon votre statut. Si votre chiffre d’affaires annuel est inférieur à 32 100 euros, vous suivez le régime micro BIC, par conséquent vous bénéficiez d’un abattement de 50 % pour couvrir vos charges. Au-delà de cette somme, vous dépendez du régime réel et pouvez déduire vos charges de vos revenus.

location saisonnière à La Montagne

5. Le nombre d’occupants doit-il être limité ?

Ce n’est pas obligatoire pour une location saisonnière, cependant c’est recommandé. En effet, si votre logement est agencé pour 6 personnes, il comprend le mobilier et l’équipement correspondant à ce nombre. Si vous acceptez de louer votre bien à 10 personnes alors qu’il ne peut pas techniquement les accueillir, vous allez au-devant de mauvaises surprises. Il est important de fixer des règles dès le départ.

6. Faut-il souscrire une assurance pour de la location saisonnière ?

La location saisonnière à La Montagne ne nécessite pas de souscrire une assurance. De plus, en tant que bailleur, ce n’est pas de votre ressort. En effet, comme pour une location classique, cela concerne le locataire. Pour ce type de bail, celui-ci peut utiliser son assurance habitation avec une garantie « villégiature », souscrire un contrat pour ce type de séjour, ou prendre le risque de ne pas s’assurer. De votre côté, rien ne vous interdit de contracter une assurance pour vos locataires.

7. Un contrat de bail doit-il être rédigé ?

Souvent négligée lors d’une location saisonnière à La Montagne, la rédaction d’un bail est pourtant obligatoire. Vous devez préciser le descriptif du logement ainsi que le montant et remettre ce contrat pour chaque séjour. Si vous passez par une plateforme pour mettre en location votre bien, cette tâche lui revient. Concernant l’état des lieux, il n’existe aucune obligation et la décision vous appartient. Il est toutefois conseillé de le réaliser à l’entrée et à la sortie des locataires.

8. La location saisonnière peut-elle bénéficier d’une gestion professionnelle ?

Une location saisonnière nécessite d’avoir du temps. Les séjours peuvent être très courts, parfois une ou deux nuitées. Il y a beaucoup d’entrées et de sorties au cours d’une année. Ce qui implique de faire des états des lieux, répondre aux questions, superviser le ménage… Ce sont des tâches chronophages qu’il est possible de déléguer à un professionnel comme une agence immobilière dans le cadre d’une gestion professionnelle locative.

The following two tabs change content below.
0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *